La Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest annonce la création d’un Bureau de connaissance et de suivi des FinTech (BCSF). Son objectif : encourager l’innovation financière.

Dans un communiqué publié le 22 avril, la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a annoncé la création d’un Bureau de Connaissance et de Suivi des Fintech (BCSF). Selon l’institution émettrice des huit pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), il s’agit d’une « initiatives en faveur de la promotion des innovations financières ».

La banque centrale entend organiser « des échanges entre le régulateur et les acteurs de la fintech », devenus « incontournables dans la transformation numérique et la promotion de l’inclusion financière en Afrique ».
Toutefois cette nouvelle initiative serait dans les prochains mois la prise d’une directive en termes de fiscalité adaptée au secteur, aux yeux de certains analystes.

Le BCSF est notamment chargé de recueillir et de traiter toute information sur les innovations technologiques et la régulation du secteur financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.