Orange money Côte d’Ivoire (OMCI) et Orange finances mobiles Sénégal (OFMS), victimes de piratage.

Selon la BCEAO, le fonctionnement des plate-formes d’émission de monnaie électronique a été l’objet de piratage sans précédent durant le premier semestre 2019 dont les deux grosses victimes sont les émetteurs Orange money Côte d’Ivoire (OMCI) et Orange finances mobiles Sénégal (OFMS).

Voir l’article 578 millions FCFA de pertes frauduleuses subies par Orange money en Côte d’Ivoire et au Sénégal à fin juin 2019.